un pas au masculin

Peut-être trop de pudeur de mon côté, cette première séance homme a été bien plus courte que les habituelles. J’en garde quelques photos que j’aime bien, et des vues du dos qui me sont chères, mais je suis aussi frustré : J’ai l’impression d’avoir comme bégayé dans mon chemin. Je suis reparti avec plus de pudeur et d’hésitations que dans ma première séance féminine, mais en plus sans oser avancer frontalement. Il y a encore du chemin.

retour au projet principal