un pas pour changer

Stressée. Je pense qu’elle redoutait le moment où j’allais sortir de la conversation pour lever l’appareil photo. Sourire forcé, muscles tendus puis la confiance s’installe au fur et à mesure.

Il aura fallu un moment avant de s’abandonner et de commencer à faire des choses ensemble. Entre la première et la dernière heure ce ne fut plus la même personne.

Je ne regrette pas, et elle non plus. C’est elle qui m’a écrit ce magnifique texte. J’hésite encore à lui demander un enregistrement d’Hôtel California en play back pour accompagner son témoignage sur le site

Quelque chose se tisse dans ces séances, quelque chose que je n’ai pas ressenti ailleurs.

retour au projet principal